Une soirÉe pour Échanger sur l’habitat participatif au Quai !

Le mardi 14 juin, le second rendez-vous de l’habitat participatif a eu lieu au Quai des possibles avec le Collectif d’Animation de l’Habitat Participatif en l’Ile-de-France (CAHP-IDF). L’occasion d’échanger sur ce type de logement qui propose à ses futur·es habitant·es de s’impliquer tout au long de la réalisation de leur logement, du début du projet à l’emménagement. Un habitat convivial, collaboratif, et écoresponsable, et qui s’adresse à toutes les personnes souhaitant vivre dans un projet de voisinage solidaire.

Une soirée qui s’est déroulée en 2 temps :

  • Une présentation de l’habitat participatif et inclusif, de son histoire, et des projets portés par le CAHP-IDF
  • Un moment d’intelligence collective autour de nos envies pour nos futurs logements et de notre attachement émotionnel au territoire

Sensibilisation, discussions plus techniques et inspiration étaient au programme !

La rencontre de professionnels et de citoyen·nes

La soirée a réuni une dizaine de personnes, autant des professionnels de l’aménagement de la ville que des citoyennes intéressées pour s’installer en habitat participatif. Du côté des professionnels, nous avons eu le plaisir d’accueillir Paul Joly, maire adjoint à la ville de demain de la Commune nouvelle de Saint-Germain-en-Laye, Adrien Rolland, directeur stratégique du bailleur social Résidences Yvelines Essonne, et Daniel Kaufman, architecte engagé sur les enjeux de transition. A leurs côtés, des citoyennes intéressées pour s’engager dans des projets d’habitat participatif : une coworkeuse de la Ruche Saint-Germain, deux incubées au Quai des possibles portant des projets de tiers-lieux, et une parisienne, originaire de Fourqueux.

Une soirée organisée en collaboration entre le CAHP-IDF et le Quai des possibles et qui a permis de belles rencontres.

Repenser notre rapport au logement et à sa production

L’habitat participatif vise à répondre à trois enjeux centraux pour l’habitat aujourd’hui : la mixité sociale, générationnelle et culturelle, la réduction de l’empreinte écologique des logements, et la création de services mutualisés et ouverts sur le quartier alentour. La présentation de l’habitat participatif qui a débuté la soirée a permis d’exposer ces enjeux et de reprendre l’historique de l’habitat participatif. Pour rappel, l’habitat participatif d’aujourd’hui hérite de types d’habitations qui se sont développées sur les deux derniers siècles. L’habitat participatif hérite des Familistères du 19e siècle qui proposaient de vivre dans des petites communautés soudées et égalitaires, des cités-jardin écologiques et organisées autour de plusieurs centres de vie, du mouvement d’autoconstruction et d’autogestion des logements dit “mouvement Castor” et de l’expérience de l’habitat groupé autogéré des années 1970-1990. L’habitat participatif hérite donc de valeurs d’autogestion, de concertation, et de développement durable. Et si, en France et à l’inverse des pays voisins, l’habitat groupé et autogéré a connu un ralentissement dans les années 1990, il connaît un renouveau depuis 2007 au travers de l’habitat participatif.

Alors que certains projets d’habitat participatif sont créés en autogestion totale, le CAHP-IDF propose à d’autres projets un accompagnement afin de permettre au plus grand nombre de personnes de bénéficier de ce type d’habitat. Jean-Baptiste Dupont a pu ainsi présenter pendant cette soirée quelques projets sur lesquels le CAHP-IDF travaille. A titre exemple, le projet K-Bane propose la construction de 22 logements au Kremlin-Bicêtre (94) en accession sociale avec une salle, une terrasse et un jardin communs, ainsi qu’une AMAP ouverte sur le quartier. Situé dans une zone mixte de logements pavillonnaires et collectifs, ce projet reflète bien la recherche d’interactions entre les habitats participatifs et leurs quartiers. Dans les projets accompagnés, le CAHP-IDF joue le rôle d’interface entre les habitant·es et l’opérateur du projet, et aide les habitant·es à trouver des compromis et à créer des liens autour du projet.

Avant cette soirée d’échanges sur l’habitat participatif, nous avons eu l’occasion de participer à la visite du Grand Portail, un habitat participatif à Nanterre. Le Grand Portail est un ensemble de 15 logements coopératifs en habitat participatif situé dans le quartier Hoche, récemment rénové. C’est le premier immeuble réalisé en habitat participatif sur la commune. Cette visite a été l’occasion pour nous de découvrir avec un de ses habitant·es les espaces communs du bâtiment, les étapes de construction du projet et l’organisation entre voisins, qui, plus de 7 ans après l’installation, continuent de s’entendre et de partager des moments autour de la salle, du potager et de la cour commune. Le Grand Portail a été accompagné par le CAHP-IDF dans sa mise en œuvre. Les logements sont en accession sociale, permettant à des personnes aux revenus plus modestes d’y accéder. Les habitant·es ont suivi des moments collectifs en amont du projet pour se former sur les différents enjeux et difficultés du projet et pour définir ensemble les contours de ce projet commun.

Un moment pour se projeter et se mettre en action

Après une première présentation des enjeux et de l’historique de l’habitat participatif par le CAHP-IDF, un moment de discussion collective a proposé aux personnes présentes de réfléchir aux types de logements dans lesquels nos participant·es aimeraient habiter et à leur attachement émotionnel au territoire et à leurs quartiers. A partir de photos de différents types d’habitats d’abord, nous avons pu échanger sur la densité de logements, la préservation des sols, les matériaux ou encore le nombre idéal d’habitant·es pour créer des solidarités autour de nos logements. Un moment pour discuter des avantages et difficultés soulevées par les grands immeubles collectifs, et de se questionner sur les tailles et organisations des espaces qui permettent de développer de l’habitat participatif.

La deuxième partie de ce moment d’intelligence collective a proposé aux personnes présentes d’échanger sur leur attachement à leur territoire et à leur quartier. C’est ainsi qu’une de nos incubées présentes a pu partager avec nous ses questionnements sur la vie de quartier et le sentiment de communauté présent dans son enfance et qu’elle ne retrouve plus aujourd’hui. L’habitat participatif est alors envisagé comme un moyen de retrouver cette vie de communauté.

Muriel, de son côté, est originaire de Fourqueux, vit désormais à Paris et pense à revenir s’installer à Saint-Germain-en-Laye, en habitat participatif. Elle était venue de Paris pour participer à cette soirée sur l’habitat participatif au Quai des possibles !

Une soirée riche en échanges et en rencontres pour la dizaine de personnes présentes !

Une force de développement de l’habitat participatif dans les Boucles de Seine

Ce second rendez-vous de l’habitat participatif était organisé par le Quai des possibles et le CAHP-IDF dans le cadre du projet de développement d’habitats participatifs et inclusifs sur le territoire des Boucles de Seine dont fait partie Saint-Germain-en-Laye. Plusieurs communes du territoire ont déjà exprimé leur intérêt pour développer cette manière alternative de se loger : la commune nouvelle de Saint-Germain-en-Laye-Fourqueux, L’Etang-la-Ville, Houilles, Orgeval ou encore Les Mureaux. Un projet pour lequel le lien créé par le Quai des possibles sur ce territoire permet de soulever et de faire travailler ensemble des forces institutionnelles et citoyennes.

De belles opportunités à venir dans les Boucles de Seine donc, pour démarrer son implication dans un tel projet, à suivre !

Un mot sur le Collectif d’Animation de l’Habitat Participatif en Ile-de-France (CAHP-IDF)

Membre du réseau Habitat Participatif France, le CAHP-IDF est une coopérative qui promeut l’habitat participatif, initie et accompagne la constitution de projets de ce type d’habitats en Ile-de-France. Elle vise à sensibiliser et informer le grand public et les élu·es à l’habitat participatif, à accompagner les collectifs souhaitant s’y installer, et à développer ce type d’habitat dans les quartiers populaires avec des projets à dimension sociale et solidaire. N’hésitez pas à les contacter si vous avez des questions sur leurs accompagnements !

Contacts

Laurence Besançon : laurence@lequaidespossibles.org

Articles similaires

Retour en image sur 1,2,3 Planète !

La Semaine Européenne de Réduction des Déchets a commencé avec beaucoup d’enthousiasme et de nombreux partage sur la dernière édition de 1, 2, 3 Planète !